Fruits Basket in love Rpg...

Forum RPG sur l'univers fantastique de Fruits Basket
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un fanfics, un vrais ^^

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Indéterminée
Engloutisseur de mess
Engloutisseur de mess
avatar

Féminin Nombre de messages : 340
Age : 23
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Un fanfics, un vrais ^^   Sam 1 Mar - 11:39

Je sais que je post déjà trop dans cette section, mais bon Xl. Je suis encore en train de l'écrire, pour le moment, c'est le prologue. Même régle d'écriture que dans "un petit plus sur Shaolan".
Prologue :

Akito était lovait dans les bras de Kureno, assoupis, quand cela arriva. Il (Akito est une femme, mais je parlerais ici d’elle au masculin) se réveilla en sursaut, les yeux remplis de larmes.
Akito : -Kureno…_Mais Kureno était profondément endormis, et Akito se souvins, vaguement, d’une époque où il était toujours debout au levait du soleil, comme les oiseaux. Tout cela était bien loin, maintenant, et il n’avait plus rien de communs à un oiseau.
Akito : *Pourquoi ? Je ne veux pas qu’il parte aussi ! Non ! Je… Je ne veux pas qu’on me voie comme ça !
Il se leva en prennent bien garde à ne pas réveiller son protecteur, et sortit par la fenêtre. Il courus jusqu’à un endroit reculais des jardin, avant de s’écrouler, les larmes coulait maintenant à flot sur ses joue. Le soleil pointé à peine, et le chant des oiseaux emplissaient l’air rendant au paysage un éclat presque irréel. Mais le chef se moquait bien de toute cette beauté. Il était recroquevillait sur un parterre de fleurs, soulevait de tremblement.
Akito : *Je ne veux pas qu’il parte! Reste! Reviens! Je ne peux pas vivre ainsi, je me sens si seule à présent…
Un moineau se posa sur une branche à proximité en le regardant curieusement. Il sautilla sur son perchoir, en poussant de petit cri, comme s’il lui demander ce qu’il faisait là. Puis, n’obtenant pas sa réponse, il s’envola de nouveaux vers les cieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Indéterminée
Engloutisseur de mess
Engloutisseur de mess
avatar

Féminin Nombre de messages : 340
Age : 23
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Un fanfics, un vrais ^^   Dim 2 Mar - 14:33

Bon voilà le chapitre 1 ^^. Je crois que c'est un peu court, mais c'est plus long que le prologue, au moins -_-. Dsl pour le double-post ^^"". Je posterais la suite (quand je l'aurais écrit) après une réponse, pour éviter un triple post ^^.

Chapitre 1 :

Kyo entra dans la cuisine où Tohru préparait le petit déjeuner.
Tohru : - Bonjour Kyo-kun ^^ ! Tu est très matinal aujourd’hui ^^ !
Kyo : - Ouais, salut. Le sale rat est pas encore réveillais ?_ Il ouvrit le placard est sortit la boite de lait. Il en but une gorgés avant d’ajouté en grommellent : Je me sens bizarre ce matin.
Tohru : - Ah ? Tu n’es pas malade au moins ?
Une voix : - Non, je ne pense pas, Tohru-chan._ C’était Shigure qui était apparu de nul pars.
Tohru : - Bonjour Shigure-san!
Kyo, en même temps que Tohru : - MAIS D’OU QUI SORS C’UI-LA ??
Shigure, ignorant Kyo : - Bonjour Tohru-chan^^ ! Mais je vois que tu es en train de faire le petit déjeuner ^^ ! Tu es une vrais petite épou…_ Mais Shigure fut interrompu dans son élan par une sonnerie retentissante du téléphone. Pas refroidi du tout, Shigure repris joyeusement_ …se! Je vais répondre ^^ !_ Déclara-t-il en partent à toute vitesse pour éviter la colère de Kyo._ Oh, sinon, bonjour Koko ^^!_ Lança-t-il depuis le couloir.
Kyo, en colère : - Ne m’appelle pas comme ça !! Et fiche la paix à Tohru !!
Sur ce, Yuki, arriva dans la pièce._ Yuki : - Vous êtes obligés de faire tant de bruit ?
Tohru : - Oh, pardon, on t’a réveillais ?
Yuki (big smille): - Non, pas du tout. J’était déjà réveillais quand les deux zigoto ce son mit à hurlait ^^. Bonjour ^^.
Tohru : - Bonjour Yuki-kun ^^!
Kyo : - Ghrmph… Vais voir qui a appelait.

Au téléphone.
Shigure: - Allo?
Hatori: - Allo, Shigure?
Shigure: - Oh, Tori-san ^^! C’est toi ^^! Tu vas bien depuis le temps? Ca fait un moment que je ne suis pas venu ^^!
Hatori : - J’ai remarquais, oui. Mais ce n’est pas pour ça que j’appelle. Tu sais où est Akito ?
Shigure : - Comment veut-tu que je le sache ? Il est au manoir, je suppose. Pourquoi? Il y a un problème ?
Hatori : - Mmm, oui, pas un petit. Elle a disparu ! (Shigure parle d’Akito au masculin parce que ces cousins et Tohru peuvent entendre. Hatori parle d’Akito au féminin parce que personne ne peut l’entendre.)
Shigure : - Il a quoi ?!... Comment est-ce arrivait ?
Hatori : - Je n’en ait pas la moindre idée ! C’est bien ça le pire. Je n’ai appris sa disparition que quand Kureno me la rapportais, il y à une demi heure.
Shigure : - Il n’est pas au manoir, tu est sur ?
Hatori : - Tout les membre de la famille présent au manoir on participaient au recherche ! Et elle est restait introuvable.
Kyo arriva à ce moment là, et vit que Shigure était toujours au téléphone, et qu’il avait l’air très troublait.
Shigure : - Mais il reste toujours au manoir, d’habitude !
Hatori : - Je suis aussi perplexe que toi. Dit moi plutôt, tu sais ou elle aurais pu allez ?
Shigure : - Non… J’arrive tout de suite.
Hatori : - Je ne pense pas que ce soit utile, Shigure. De plus, il est possible qu’elle aille chez toi.
Shigure : - On sais ça fait combien de temps qu’il a disparu ?
Hatori : - Tous ce que je sais c’est que le lit était froid quand Kureno c’est réveillait.
Shigure : - Qu’est-ce qu’il a emportait ?
Hatori : - Rien, sauf ses vêtement. Même pas ses chaussures.
Shigure : - Ce ne peux pas être un enlèvement?
Hatori : - Shigure -_-… Tu sais bien que c’est tout à fait impossible -_-…
Shigure : - Comment peux-tu être aussi calme ?!
Hatori : - Je suis également inquiet, mais ça ne sers à rien de paniquer.
Shigure : - …
Hatori : - Allo ?
Shigure : - … Qui d’autre est au courant ?
Hatori : - Parmi les maudit ? Tout ceux qui vive dans le manoir. Je t’ai appelais en premiers.
Je vais appeler les autre pour les prévenir ensuite.
Shigure : - Je peux m’en chargés, si tu veux
Hatori : - … ?... D’accord… Merci.
Shigure : - Je t’en pris.
Hatori : - Shigure… Ca va ?
Shigure : - Tu me pose vraiment la question ?
Hatori : - Je suis désoler.
Shigure : - Ne parle pas comme si il était mort !!!
Sur ce Shigure raccrocha. Il n’y avait aucune expression dans ses yeux, ce qui inquiéta un peu Kyo. Shigure regarda son cousins quelque seconde avant de demander : Ca te dérange de sécher, aujourd’hui ?
Kyo : - Mais ça va pas ?! Pourquoi je sécherai ?
Shigure : - Je voudrais que tu sèche.
Kyo : - Pourquoi ?
Shigure : - Pour restait à la maison.
Perplexe, l’adolescent aurait bien poussais plus loin l’interrogatoire, mais il voyait bien que son aîné n’était pas dans son état normal.
Kyo : - D’accord.
Satisfait, Shigure commença à composer le numéro d’un des maudits.
Tohru, depuis le salon : - Kyo-kun ! Shigure-san ! Le petit déjeuné est près !
Shigure : - Dit-leur que je n’ai pas faim._ Dit il à Kyo avant de poser le combiner sur son oreille._ Allo, Aya ?
Kyo repartit donc vers la voix de Tohru, se demandent bien ce qui pouvait tant perturber Shigure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un fanfics, un vrais ^^   Dim 2 Mar - 15:19

J'aime beaucoup, continue comme ça.

(je t'evite le triple post ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Indéterminée
Engloutisseur de mess
Engloutisseur de mess
avatar

Féminin Nombre de messages : 340
Age : 23
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Un fanfics, un vrais ^^   Mar 4 Mar - 16:26

Merci (de m'éviter le triple post), merci (pour le compliment, ça fait hachement plaisir ^^), et désolé (pour le temps que j'ai mit à répondre).
Voici le chapter 2 ^^!
Chapitre 2 :

Akito, épuisais, s’écroula sur une souche d’arbre. Il pleurait toujours à chaude larme. Il leva la tête, et, malgré les branches qui lui cachaient la vue, il vit le soleil au dessus de sa tête. Il devait être près de midi. Mais, une fois de plus le chef des Soma s’en moquait. Il glissa de la souche d’arbre et se blottit entre deux racines d’arbre. Il n’en pouvait plus, car lui, qui avait plus l’habitude de restait au manoir, affalait sur sa table basse, venait de passait la matinée entière à courir. Il avait fuit sa famille, fuit les maudit, fuit sa vie, et il commençait à pensait que c’était mieux comme ça. Il ne voulait pas que quiconque le voie dans cet état, surtout pas sa famille.
*Ren doit être en train de faire la fête. Et Shigure aussi, je pari. Il dois jubilait de me savoir disparu. Tout le monde doit être si heureux maintenant ! Kureno, Hatori, ce crétin de Yuki, Hatsuharu et cette tarée d’Isuzu, et ce pauvre monstre de Kyo… Oui, il doit ce croire libre, cet abruti. Ils son si heureux depuis que JE SUIS PARTI !!!!
Akito ce mit à s’acharner sur la souche d’arbre, quand un chien arriva. C’était un jeune chien blanc, tachais roux, à la queue coupait et au regard vif.
Akito : - Shi… Shigure ?!
Il cessa de frapper la souche et tendit les bras vers le chien, qui, heureusement, n’était pas dangereux. Il l’étreint en murmurant "Shigure, Shigure", et la bête, ne comprenant pas très bien ce qui ce passait, battit de la queue, jappa joyeusement, lui lécha rapidement la joue, puis se défit des bras du chef de familles, et s’en alla, car il avait entendue quelqu’un l’appelait. Pas un chien, pas un homme, quelque chose entre les deux, ils s’était déjà rencontrés, et là, il avait l’air vraiment inquiet. Il fila donc comme le vent vers celui qui n’était d’autre que Shigure. Mais Akito vit la chose autrement. Shigure était venu, il c’était moquait de lui en lui léchant la joue, et était repartit. Il s’étendit à plat ventre sur le sol, le flot de larmes nullement ralentit, et commença à s’endormir, traversait de sombre pensait.

Sur la route dans la forêt.
Shigure était déjà entourait d’une dizaine de chien quand le jeune chien tachetait arriva. L’homme attendit que cinq arrive encore avant de leurs poser à tous la même question. Il voulait que ces chiens cherchent Akito. Le jeune chien s’avança, et après une petite série de question-réponse, il l’informa qu’il avait déjà trouvais celui qu’il cherchait. Il lui proposa de l’amenais jusqu’à lui, ce que Shigure accepta de bon grès. Il préviendrait Hatori ensuite, si cela s’avérait être une piste sérieuse, ce dont il doutait intérieurement. Il éparpilla les autre chiens, en leurs disant tout de même de restait dans les environs au cas ou il voudrait les rappeler, puis suivit son chien blanc et roux de guide.

Dans la forêt.
Akito se réveilla en sursaut, en entendant la voix de Shigure, qui, à priori, disait à quelqu’un de ralentir, parce que il se prenait toutes les branches, lui. Complètement paniquait, il chercha des yeux une cachette, et, en désespoir de cause, grimpa à un arbre. Le chien s’arrêta au pied de l’arbre et annonça à Shigure que c’était là qu’il l’avait vu peu auparavant, et que la personne recherchait était montait en haut.
Shigure : - Je voit ça, oui._ Dit-il car il avait aperçu un bout de tissu blanc dépasser du feuillage. Il mit ses mains en porte-voix et cria_ M. Akito, vous êtes là-haut ?
Akito : - Va-t-en ! Je ne veux pas te voir !
Shigure : - Vous devriez descendre, tout le monde s’inquiète, au manoir.
Akito : *Quelle bonne blague!!_ - Ren doit être effondrai, je pari!_ Ironisa-t-il._ - Je ne veux pas te voir, je ne veux voir personne, je ne veux pas rentrai !_ *Je ne veux pas qu’il me voit comme ça!!
Shigure : - Bon, je vais chercher de quoi vous descendre de là._ Il ajouta en s’adressent au chien_ - Tu veux bien le surveiller, quelque temps ?
Le chien acquiesça, et Shigure rebroussa chemin.
Akito : *Bon, il faut que je descende de là. Mais d’abord…_ Il jeta un regard noir au chien._ *…Il faut que je me débarrasse de ce clebs.
Le chef de famille cassa une branche de l’arbre sur lequel il était perchait, visa, et la lança sur le chien, qui l’évita « in extremis ». A peine fut-il retombait sur ses pattes qu’il sentit comme un courant d’air à côté de lui, il tourna la tête, et vit Akito, une autre branche à la main, qui venait d’atterrir à près de lui d’un bon félin du haut de l’arbre. Il put contemplait une seconde la froide tristesse au fond des yeux d’Akito, avant de sentir une intense douleur derrière la tête.
Son "travail" achevait, Akito lâcha la branche et s’épousseta les mains. Le dessous de ses pieds le faisait souffrir, mais la douleur le laissés égal. Il pensait au manoir, et plus il y songeait, plus il avait mal de tout ce qu’il avait laissé.
Akito : *Excuse-moi, Shigure… Je ne peux plus te revoir… Mais de toute façon, tu t’en fiche, hein ?
Les larmes continuèrent de roulait sur ses joue. Là-haut sur un arbre voisin un moineau regardait la scène. Il voleta vers le chef des Soma, mais celui-ci ne le vit même pas, et recommença à courir, s’éloignant de tout ce qu’il connaissait, suivit de l’écho du chant de l’oiseau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un fanfics, un vrais ^^   Mar 4 Mar - 20:39

Snif c'est beau, triste et touchant
EN un mot magnifique
Revenir en haut Aller en bas
Indéterminée
Engloutisseur de mess
Engloutisseur de mess
avatar

Féminin Nombre de messages : 340
Age : 23
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Un fanfics, un vrais ^^   Mer 5 Mar - 11:52

Je suis très contente que ça te plaise .
Alors désoler, j'ai l'impression que ce chapitre est plus court que les autre -_-. J'essayerais de me rattraper sur le suivant ^^!
Chapitre 3 :

-…ki-kun ? Yuki-kun ?_L’adolescent, comme tirés d’un rêve, redressa la tête et vit Tohru, qui le regardait avec un air inquiet._ Tohru : - Yuki-kun ? Est-ce que ça va ?
Yuki : - Hein ?... Ou… Oui, oui, ne t’inquiète pas._ ^^_. Tu voulais me dire quelque chose?
Tohru : - Ca te dirais qu’on rentre ensemble se soir ^^ ?
Yuki : - Oui, ça me ferait plaisir ^^._ Il se leva_ - On mange ensemble ^^ ?
Tohru : - Oui ^^ !_Elle perdit son sourire un instant et demanda_ - Tu sait pourquoi
Kyo-kun sèche, aujourd’hui ?
Yuki : - J’ai crus comprendre que c’était Shigure qui le lui avait demandait…_ Il remit une mèche de ses cheveux en place._... Pour gardait la maison, je pense.
Tohru : - Kyo-kun ma dit qu’il se sentait bizarre ce matin.
Yuki : - Tiens ? Moi aussi._ Il eu un air pensif une second, puis se rendit compte que l’adolescente le regardait avec un air anxieux, alors il se remit à sourire._ Mais je suis sûr que ce n’est rien. En fait j’ai eu une insomnie cette nuit, ça doit être pour ça ^^.
Tohru : - Ah, et pour Kyo-kun ?
Yuki : - Il à dû pleuvoir durant la nuit ^^.
Tohru, retrouvent le sourire : - Oui, tu dois avoir raison ^^! Merci Yuki-kun ^^ !
Yuki : *Mais j’aurais beau dire ce que je veux, ce n’est pas pour ça que je me sens si bizarre. Cette sensation est arrivée d’un coup, vers l’aube._ Des images des douze maudit lui vinrent en tête._ *Si l’idiot de chat à la même sensation, sa doit être en rapport avec la malédiction. Et Shigure sait quelque chose, vu son comportement de ce matin. Il faudra que j’en discute sérieusement avec lui ce soir. Cependant…_ Regarde Tohru en train de parler joyeusement à Saki et Arisa._ *…Je ne doit pas l’inquiéter avec ça!
Tohru : - Yuki-kun ! Tu viens ? On va mangés ensemble avec Uo-chan et Hana-chan!
Yuki : - Ah, j’arrive._ *Non, il ne faut pas que je lui préoccupe les pensait avec les problème des maudits.

Dans la forêt.
Akito ne voyait quasiment pas où il allait. De toute façon, peu lui importait, il s’éloignait des Soma et ça lui suffisait. Du moins ce fut ce qui pensa avant d’arriver au ravin. Il ne le vit que quelque seconde avant d’y arriver, freina, dérapa, et tomba. Avec une souplesse qui tient de l’acrobatie, il parvint à retomber à quatre pattes sur le fond boueux au bas du ravin. Il avait cependant récoltait dans la chute une foulure et une énorme plaie allant de la cheville droite au genou, qui saignait abondamment.
Akito, ironique : *Génial! J’avais vraiment besoin de ça! C’est bien ma veine si j’arrive encore à marcher, maintenant!_ Il regarda en haut, et vit clairement qu’il n’arriverait pas à remontez la pente du ravin tout seul._ *En plus Shigure a dit qu’il allait revenir! Je… Je ne veux pas que Shigure me voie comme ça!!!
Avec la force du désespoir, il parvint à ce relevait et à faire encore quelque mètre, mais c’était peine perdu, il n’arriverait pas à allait plus loin.
Akito : *Je ne veux pas rentrer! Maintenant qu’il n’est plus là, rien ne sera jamais pareil!
Le chef des Soma pleurait toujours autant, étendue au fond du ravin, la jambe blessait saignant énormément.

A un téléphone public.
Hatori : - Allo ?
Shigure, qui avait retrouvait un ton de voit joyeux : - Allo, c’est Shigure ^^ !
Hatori : - Ah, c’est toi… Dit-moi, la dernière fois, ça à coupait ou c’est toi ?
Shigure : - C’est moi, désoler, j’était en rogne ^^.
Hatori : - Mmm… Pas grave. Pourquoi tu appelles, sinon ?
Shigure : - Parce que j’ai trouvais M. Akito ^^.
Hatori : - Elle va bien ?! Elle est avec toi ?!
Shigure : - Calme-toi, Tori-san ^^. Je ne sais pas si il va bien, et il n’est pas avec moi. A l’heure actuelle, il doit être la où je l’ai laissés.
Hatori : - Et où l’a-tu laissés ?
Shigure : - Sur un arbre, dans la forêt près de chez moi ^^.
Hatori : - …-_-…
Shigure : - Laisse-moi t’expliquer…
Hatori : - …Inutile, j’arrive.
Shigure : - Hein ? Pourquoi ?
Hatori : - Je veux pouvoir la soigner si elle est blessait ou malade.
Shigure : - Bon, si tu veux. Je t’attend pour y allait ?
Hatori : - Je vois pas comment je ferais pour trouver le chemin autrement -_-. On se retrouve où ?
Shigure : - Sur là route qui mène à chez moi ^^.
Hatori : - D’accord. Au fait… Merci de m’avoir appelait.
Shigure : - Mais c’est rien voyons ^^! A tout à l’heure, alors ?
Hatori : - A tout à l’heure.
Shigure raccrocha avec un grand sourire sur le visage. Toute l’inquiétude de la matinée s’était envolait. Il avait beau avoir une sensation étrange depuis qu’il c’était réveillé, il était rassuré car ce n’était pas dû à la mort du maudit du Dieux, comme il l’avait crains. Il se perdit dans ces souvenirs quelque seconde. Les plus jeune ne devais pas se souvenir de la mort de l’ancien Dieux, Akira, le père d’Akito. Tous les maudit avait alors eu une sensation bizarre, c’était tous leur animaux qui pleurait la mort de leur Dieux. C’était cela qui l’avait tant inquiétait. En plus, Shigure était sûr d’avoir déjà eu une sensation semblable un jour, mais quand ?
Shigure, tout haut : - Bon, mettons tout ça de côté, et allons attendre notre cher Tori-san ^^ !
Et il rebroussa chemin vers sa maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un fanfics, un vrais ^^   Mer 5 Mar - 15:46

Pas mal non plus celui là et non je n'ai pas l'impression qu'il soit plus court ^^

Bonne continuation
Une désormais fan lol
Revenir en haut Aller en bas
Indéterminée
Engloutisseur de mess
Engloutisseur de mess
avatar

Féminin Nombre de messages : 340
Age : 23
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Un fanfics, un vrais ^^   Jeu 6 Mar - 16:42

Oooooh O_O, j'ai une fan maintenant . N'empêche que ça me fiche le traque ce genre de truc XD.
Voilà le chapitre 4, j'espère que ça plaira ^^ (Tu est la seule à lire ce que j'écris, ou c'est que les autre réponde pas?).
Chapitre 4 :

Hatori s’apprêtait à entrer dans la voiture quand il sentit une main se poser sur son épaule. Il se retourna et vit l’adolescent aux cheveux blancs et noirs.
Hatsuharu : - Tu vas ou ?
Hatori : - Préviens avant de faire ça…_Il retira la main de Hatsuharu de son épaule_ Je vais voir Shigure. C’est lui qui m’a appelais.
Hatsuharu : - Tu veux bien m’emmenais ?_ Il s’appuya contre le mur qui était derrière lui pour se retrouver dans une position plus confortable._ Je voudrais allais voir Kyo et Yuki.
Hatori : *… -_-…Disons plutôt qu’il veux allait embêter Yuki et Kyo._ - Ils ne doivent pas être encore rentrais, tu sais.
Hatsuharu, un sourire au lèvres : - Ouais, je sais, mais ça leur fera une surprise, comme ça.
Hatori : *Aïe, on s’approche du « Black Haru », là._ - C’est d’accord, après tout pourquoi pas.
Hatsuharu : - Cool! Mais au fait, pourquoi tu rends visite à Shigure-sensei ?
Hatori : - Je ne te savais pas si curieux, Hatsuharu_ Dit-il en s’asseyant dans la voiture._ Shigure pense avoir trouvais Akito._ Il regarda Hatsuharu s’assoire à côté de lui._ Met ta ceinture.
L’adolescent le regarda en souriant, un peu moqueur, puis mit sa ceinture en disant : - Je ne te savais pas si protecteur, Hatori, encore un peu et tu vas te mettre à me couver.
Hatori : - Ne t’inquiète pas à ce sujet._ Il démarra la voiture. Il vit du coin de l’oeil Hatsuharu poser la main sur son front._ Tout va bien ?
Hatsuharu : - Ouais, c’est juste que je me sens bizarre ce matin. C’est un peu comme…
Hatori : - C’est ton animal. Je le ressens, aussi, et Momiji est venu en disant qu’il se sentait étrange, ce matin. C’est peut-être le fait d’être inquiet pour le Dieu.
Hatsuharu fronça les sourcils et regarda par la fenêtre. Il avait bien sentit que Hatori ne lui disait pas ce qu’il pensait. Il garda le silence en voyant défilés le paysage, essayant intérieurement de définir ce qui avait changés en lui.
Ils arrivèrent quelque temps plus tard là où Shigure les attendait, ou plutôt attendait Hatori, assit sur une grosse pierre en jouent avec un chien. Celui-ci fila en entendent le bruit de la voiture qui freinait, et Shigure leva la tête vers les nouveau venu en souriant. Il fut surprit de voir Hatsuharu sortir également de la voiture, mais il garda son air joyeux, en leur faisant un petit signe de la main.
Hatori : - J’ai fait le plus vite possible.
Hatsuharu : - Bonjour, Shigure-sensei. Qu’est-ce que vous faite dehors ?
Shigure : - Bonjour, vous deux ^^ ! J’attendais Hatori ^^. Je ne m’attendais pas à ce qu’il amène de la compagnie, ni qu’il vienne aussi vite d’ailleurs ^^.
Hatori : - Hatsuharu m’a demandais de l’emmenais voir ces cousins Yuki et Kyo quand j’était devant la voiture. Je n’avais pas de raison de refuser.
Shigure : - Oh, mais tu as bien fait ^^ ! Ca fait toujours plaisir d’avoir de la compagnie ^^. Haru, la maison et tout droit par là, tu ne devrais pas te perdre, tu y trouvera Kyo. Tache de ne pas démolir ma maison, quand même ^^!
Hatsuharu : - Qu’est-ce que c’est que cette histoire, je me perd jamais, moi._ Puis il partit dans la direction indiquait.
Une fois que Hatsuharu fut partit, Shigure se tourna vers Hatori en souriant mais en froncent un peu les sourcils.
Shigure : - Evite de m’amener n’importe qui, la prochaine fois!
Hatori : - … -_-… Désoler, mais je ne voix pas comment j’aurais refusais sans être agressif. Où est Akito ?
Shigure, se levant en haussant les épaules : - Tu est trop gentil! Bon allons voir M. Akito.
Ils partir tout les deux dans la forêt, suivant le chemin que Shigure avait déjà pris la première fois. Après un moment de marche en silence, ils arrivèrent là ou il avait laissés Akito et le chien.
Shigure : - Voilà, c’est l…_ Sa voix mourut en un gémissement quand il vit le chien étendue sur le sol, immobile. Il se précipita sur lui, pour constater qu’il ne respirait plus, qu’il commençait même à raidir
Hatori s’apprêtais à lui dire qu’ils n’avaient pas le temps de rester ici quand il vit presque un chemin aux milieux des arbres. En effet, Akito n’avait prit aucun soin à cacher la direction qu’il avait prise._ Hatori : *Bon, Shigure n’est pas idiot, il saura trouvais le chemin pour me rejoindre._ Et il partit à la recherche d’Akito, laissant son ami auprès de celui qui était mort en les aidant.

Dans le fond du ravin.
Le chef des Soma avait plusieurs fois essayait de ramper, mais c’était inutile, de toute façon. Quand il entendit des pas au dessus de lui, il paniqua complètement, tenta vainement de se levait, pour finalement retomber lamentablement sur le sol.
Hatori, du haut du ravin : - Bon sang, Akito!
Akito : *Hatori!_ Le médecin commença à descendre la pente, c’était beaucoup plus facile quand on n’était pas en train de courir à toute allure._ *Non, il va me voir… Il ne faut pas! Plus jamais! Tout ça est fini…
Hatori s’agenouilla au côté d’Akito et vit la tache de sang qui s’élargissait sur le tissu qui couvrait sa jambe.
Hatori : - Mais vous êtes blessait!_ Il sortit son matériel et entrepris de soigner son chef.
Akito : - Pourquoi est-tu encore là ?...
Hatori : - Je n’ai pas réellement de réponse à vous offrir. Quand j’ai su que vous aviez disparu, j’ai pensais que vous pourriez être blessez, malade, ou mort, et je me suis inquiétais pour vous. Vous ne devriez pas disparaître comme ça, vous avez la santé trop fragile pour risquer ce genre de chose.
Akito se mit à pleurais de plus belle, mais cette fois-ci il y avais aussi des larmes de soulagement, puis il s’avança et pris Hatori dans ses bras.

Dans la forêt.
Durant ce temps, Shigure était penchais sur le cadavre du chien roux et blanc. Il serra les poings avec rage.
Shigure : *Pourquoi a-t-il fait ça? Il n’était tout de même pas obligeait de le tuer!_ Soudain sa colère fit place à de la stupéfaction._ *Qu’est-ce que j’ai fait ? J’ai…_ Puis la stupéfaction passa à l’euphorie, et il rit au éclat de ce qu’il venait de découvrir, sans plus une pensait pour celui qui ne vivait plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un fanfics, un vrais ^^   Jeu 6 Mar - 21:50

Oui une fan lol
J'adore ce chapitre là, vivement la suite ^^
Revenir en haut Aller en bas
Malyka
Baveur de mot
Baveur de mot
avatar

Féminin Nombre de messages : 225
Age : 31
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Un fanfics, un vrais ^^   Jeu 6 Mar - 23:56

Dahhhh j'adore t'es rendu avec 2 fan alors dépêche a continuer on attent avec impatience la suite ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Indéterminée
Engloutisseur de mess
Engloutisseur de mess
avatar

Féminin Nombre de messages : 340
Age : 23
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Un fanfics, un vrais ^^   Ven 7 Mar - 19:03

Rép. Malyka: Ça me fait plaisir que te lise aussi ce que j'écris ! En fait j'avais pensée que ta avais pas le temps. (O_O! Deux fan!)
Rép. Aerith: Merci ^^! Mais t'aime quelle perso en fait, Shigure?
Je crois que ce chapitre n'est pas très intéressant -_-. Pardon -_-. Je vais reprendre avec le suivant (ne m'abandonnai pas XD! Juste une joke lol), en attendant, j'espère que vous apprécierez celui-ci.
Chapitre 5 :

Kyo était en train d’étudiait, ce qu’il avait fait presque toute la matinée, quand il entendit des coup frappait à la porte.
Kyo, se levant, contant de se dégourdir les jambes : - J’arrive_ *Qui ça peut être ? Pas Shigure, sinon il aurait ouvert.
Il entendit de nouveau la personne frappait tendit qu’il descendait les escalier._ - J’arrive, j’ai dit!_ Mais peine perdu, quand il arriva près de la porte, celle-ci vola en éclat, tendit qu’une voix qu’il ne connaissait que trop bien criait : « Non mais je rêve! Tu te caches, chaton ?! »
Kyo : - Pas vrais, qu’est-ce que tu fais là Haru ?!
Hatsuharu : - J’suis venu faire un p’tit combat ! Allez, amène-toi ! J’sais pas pourquoi tu sèche, mais ça dois pas être bien grave, hein, chaton ?!
Kyo : - Ne m’appelle pas comme ça, idiot ! Je sèche parce que Shigure me l’a demandait !
Hatsuharu, après avoir éclatait d’un rire provocateur : - C’est trop mignon ! Le gentil petit chaton qui obéit bien à son maimaitre !
C’en était trop pour Kyo qui ce précipita sur lui et lui donna un grand coup de poing qui le fit passait à travers la fenêtre.
Hatsuharu, se relevant : - Alors enfin tu t’y met, chaton ! Viens un peu par là !
Et les deux adolescent commencèrent à ce battre, sans faire attention à se qui pourraient casser ou abîmer, et ce n’est que deux heures plus tard que Kyo réussit enfin à envoyer Hatsuharu au tapis. Il va sans dire que la maison de Shigure l’a sentit passer.
Kyo : - C’est bon là ? Fffffffhh… T’a eu t’a dose ? Ffffffh_ N’entendant pas de réponse Hatsuharu, il s’approcha en demandent : - Haru ? fff… Ça va ?
Hatsuharu : - Pfff… Faut que je continu à m’entraîner…
Kyo : - T’es redevenu « White », toi…_ Il jeta un œil au alentours._ Houlà, c’est un vrais bord… par ici.
Hatsuharu, se redressant tant bien que mal : - Ouais, c’est sur que Shigure-sensei va pas être contant de voir ça.
Kyo : - Tu plaisante, je suppose ? Il va faire une crise cardiaque si il voit la maison dans cet état ! Allez, viens me donner un coup de main, on va mettre un peu d’ordre à tout ça._ Hatsuharu se laissa retomber par terre._ - Ouais, ‘faut pas compter sur toi pour lever le petit doigt, hein ?
Hatsuharu, un sourire au lèvres : - Eh, tu t’y attendait, non ?_ Il croisa ses main derrière sa tête._ Je vais faire une sieste! Appel-moi quand Yuki rentre!
Kyo, en redressant un meuble : - Pfff… Plus paresseux que toi, tu meurs…T’est venu pour quoi, au final ?
Hatsuharu : - J’en avait marre de rester dans mon coin, et comme j’avais envie d’un bonne bagarre, je suis venu par ici.
Kyo, ramassent les objet qui était dans le meuble : - Pourquoi t’es pas allez en cours ? T’aurais pu allez faire du grabuge là-bas, et pas venir nous embêter ici.
Hatsuharu : - C’est ce que je comptais faire hier soir ; mais deux choses : De un là-bas, y’a que des femmelette ; De deux j’avais ratais la moitié des cours après avoir passés la matinée entière à chercher notre chef de famille, alors Momiji a décidé d’assister à ceux qui restait, mais moi j’ai trouvais que ça valait pas l’coup!
Kyo, remettant les objets dans le meuble en regardent Hatsuharu d’un air surpris : - Mais pourquoi t’a passée la matinée à chercher Akito ???
Hatsuharu, se redressant en position assise : - Je m’en serais bien passait, mais tous le monde au manoir devait participer au recherche, alors j’avais pas le choix !
Kyo, qui avait arrêtait son rangement et à qui la tête commençait à tourner : - Mais pourquoi tous les Soma du manoir doivent chercher Akito ??!?
Hatsuharu, toujours calme : - Ben t’est pas au courant ?? Il a disparu !
Kyo, lâchant ce qu’il avait dans les main : - DE QUOI ???? C’EST ARRIVAIT QUAND, ÇA ?????
Hatsuharu : - Ben t’est vraiment pas au courant, alors ? Il a disparus tôt ce matin, ou durant la nuit, à priori. Mais c’est bizarre que tu soit pas au courant, j’avais pourtant cru que Hatori avait prévenu tout le monde.
Kyo : - Non, c’est que…_ Il se souvint du coup de fil, de l’inquiétude de Shigure, etc., et entre dans une colère noir._ - Shigure… Est un idiot…
Hatsuharu : - Ouais, possible, mais en attendant il crois avoir trouvait Akito.
Kyo : - AAAHH ???_ Laisse tombait sa tête et ses avant bras sur la table, avec une mine désespérait._ -… Pourquoi je suis toujours le dernier à être au courant de ce qui se passe ??...
Hatsuharu : - Eh oui, mon pauvre…_ Se lève._ - Je vais prendre une douche. Je vais te piquais de tes affaire pour me changer.
Kyo, se redressant de sur la table : - Eh oh! Tu pourrais me demander mon autorisation avant de dire ça !!
Hatsuharu : - Inutile, je sais que tu à bon cœurs !!
Kyo, tendit que Hatsuharu vas prendre une douche : - Bon cœur… Pfff, n’importe quoi -_-""..._ *Mais enfin à quoi il pense, Shigure ! Pourquoi il ne nous a rien dit !_ Il regarda de nouveau autour de lui._ *Ben, c’est pas mieux rangeait, ici ! Allez Kyo, un effort !

Au manoir Soma. Pavillon de Hatori.
Hatori : - …Et voilà._ Il venait de finir de raconter la retrouvailles d’Akito dans le ravin à Kureno.
Kureno : - Et il vous à suivit après ça ?
Hatori : - Oh, non. C’est à peine si Shigure n’a pas dû l’assommer pour qu’il (Ils parlent tout les deux d’Akito au masculin, parce que quelqu’un peut arriver à tout moment) accepte de rentrer dans la voiture. Et je ne t’explique pas pour le faire parvenir jusque là.
Kureno, un peu gênait de parler à l’un des maudits alors qu’il en avait l’interdiction : - Et sa jambe, ça va aller?
Hatori : - Mmm… Oui. Il faudra éviter qu’il se déplace pendant un certain temps, mais ça va aller._ Il leva les yeux des feuilles qu’il avait entre les mais pour regarder son visiteur_ - J’aurais quelque chose à te demander, moi aussi.
Leurs regards se croisèrent, et ils surent tous les deux qu’ils connaissaient la question et la réponse à la question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malyka
Baveur de mot
Baveur de mot
avatar

Féminin Nombre de messages : 225
Age : 31
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Un fanfics, un vrais ^^   Ven 7 Mar - 19:32

Désoler shaolan mais j'aime encore alors si tu veux décevoir des fan faudrait tu te force mieu la XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un fanfics, un vrais ^^   Ven 7 Mar - 20:57

Moi j'adore aussi pour répondre à ta question mon perso préféré est Kyo ^^
Revenir en haut Aller en bas
Indéterminée
Engloutisseur de mess
Engloutisseur de mess
avatar

Féminin Nombre de messages : 340
Age : 23
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Un fanfics, un vrais ^^   Dim 9 Mar - 11:34

Rép. Malyka: Xl! Mais ne t'excuse pas si ça te plaît! Pitié XD! (Merci ^^)
Rép. Aerith: Je comprendrais jamais que des gens on pour perso préférait Kyo -_-"". Moi, j'aime pas beaucoup ce perso. (Enfin, je comprend ça plus facilement que, par exemple, il y ai des gens qui on pour perso préférait Hiro (ça existe O_O?? XD))
Nous voici au chapitre 6! J'ai mit plus de temps à le poster, dsl, mais je crois qu'il est plus long ^^! Si vous n'aviez pas compris, je pense qu'il y a des chance pour que vous compreniez au début, et de toute façon c'est écrit en claire à la fin (si vous ne comprenez pas cette phrase avant de lire le chapitre, c'est normale). Enjoy! (Shaolan: J'ai de sérieux doute sur la place d"Enjoy!" à un endrois pareille.)

Chapitre 6 :

La discutions que Hatori avait eu avec Shigure lui revint en mémoire.
« Shigure, après avoir vérifiait qu’Akito dormait sur la banquette arrière : - Ouufff… Ça n’a pas était sans mal, hein ?
Hatori : - …
Shigure, son sourire méchant et manipulateur au lèvres : - Hatori… Tu as repensée à tout ça récemment ?
Hatori : - Je… Ne sais pas de quoi tu parles.
Shigure : - Voyons, Hatori… Tu le sais très bien… Kana… Ton œil… Est-ce que tu n’en veux pas à Akito pour tout ça ?... Même pas un tout petit peu ?...
Hatori : - Shigure…
Shigure : - Tu l’a déjà compris, n’est-ce pas ? Avant moi, même… N’est-ce pas ?
Hatori : - Shigure… Laisse Akito tranquille avec ça pour le moment, d’accord ? Elle a déjà assez de problème pour le moment.
Shigure : - Tu refuse de t’envoler même quand on te détache les aile, Hatori ?
Hatori : - Je n’ai… Plus aucune raison de « m’envolais ». Cela dit tu as utilisais le plus mauvais exemple possible.
Shigure, après avoir gloussait : - Ah non ?... Et Mayuko, alors ?
Hatori : - Laisse-la en dehors de tout ça. De toute façon je ne suis pas plus "libre" qu’avant.
Shigure : - Il ne reste plus qu’un pas à faire, Hatori. Mais tu n’en n’es plus capable ? Restera-tu alors que tous les autres s’en vont ? Est-ce que tu pourras la supporter ? Toute cette solitude…_ Hatori le regarda quelque instant en silence avant de se concentrer de nouveau sur la conduite de la voiture.
Hatori : - Non. Je serai incapable de restais seul. Mais là n’est pas la question. Akito a besoin de repos, à présent. Elle est suffisamment épuisait pour le moment sans que tu en rajoutes.
Shigure : - C’est parce qu’il est épuisait que je doit agir maintenant. Libre à toi de laisser passer ta chance, Hatori, mais je ne ferais pas cette erreur. Hatori… Tu ne regrettes pas de ne pas pouvoir voir le monde ? Comme tout les autre, comme… …Kureno ? »

Hatori : - Ta malédiction est levais n’est-ce pas ?
Kureno : - Oui. Depuis longtemps._ Il baissa la tête.
Hatori : - Ce n’est pas de ta faute. Tu es même le dernier à qu’on pourrait accuser… Tu dois pourtant savoir : Une autre malédiction est à présent levait. Et je pense que d’autres vont suivre bientôt.
Kureno, sans réellement savoir si il devait poser la question : - Et qui est libre ?
Hatori ouvrait la bouche pour répondre quand des coups léger, mais insistant, frapper à la porte. Il alla ouvrir en jetant un coup d’œil en passant à Kureno qui était de plus en plus mal à l’aise. Devant la porte se tenait une servante, et le médecin remarqua une marque sur sa joue, comme si on l’avait frappait.
La servante : - M. Akito c’est réveillait. Il demande à voir M. Kureno. Tout de suite.
Hatori : *Comment sait-elle qu’il est là ?_ Il tourna son regard en levant un sourcil comme pour demander une explication.
Kureno : - J’ai dit où j’étais, au cas ou il y aurais une urgence…_ "C’en est une…" Murmura la servante._ - J’arrive._ Dit-il à son adresse en avancent pour la rejoindre à la porte.
Hatori le regarda franchir le seuil de son pavillon en hochant la tête. C’était tout à fait compréhensible qu’il ait indiquait à quelqu’un où il se trouvait. Mais pourtant, il aurait préférait pouvoir lui parlé tranquillement. Il l’observa en train de s’éloigner un moment, avant de refermer la porte et de s’adossait contre.
Hatori : *Je me demande comment elle va réagir, maintenant. Acceptera-t-elle de nouveau Kureno ?... Acceptera-t-elle de nouveau qui que ce soit ?...

Dans les alentours du pavillon d’Akito.
Kureno ne marchait pas très rapidement. Il regarda le ciel, se souvenant de l’époque ou il le traversait en volent, toute aile déployait, s’entend le vent s’engouffrait dans ses plume, mais sans même pouvoir se rendre réellement compte de son immensité et de sa beauté. Il ne regrettait aucunement l’époque ou il était encore maudit. Il se demandait simplement qui d’autre pouvait ainsi voir le bleu du ciel comme il l’était vraiment, sans les barrières qu’imposait la malédiction. Il se remémora le nom des autres maudits, une fois de plus, car il avait la sensation qu’il savait qui était libre, sans arriver à mettre le doigt dessus. Une voix interrompit le cours de ses pensés.
La servante : - Nous somme arrivait._ Kureno soupira._ Vous ne pourriez pas avancer un peu plus vite ?
Kureno accéléra l’allure, bien qu’il ne soit pas particulièrement pressait de voir Akito. Il avait envie de savoir comment il allait. Mais il n’avait pas du tout envie de subir sa colère ou son affection abusive.
Kureno : *Enfin…_ Pensa-t-il amèrement en franchisant le seuil du pavillon d’Akito._ *…Je présume qu’il vaut mieux ne pas le faire attendre.
Il traversa la maison vers le chef des Soma, remarquant au passage que la servante était restait à l’extérieur et qu’il n’y avait personne à l’intérieur. Approchent de sa destination il entendit son maître crié son nom. Il ouvrit la porte et le découvrit, les larmes aux yeux, en pleine crise de rage. Akito cessa cependant de se débattre quand il le vit entrer.
Akito : - Kureno… Je…_ Des larmes coulèrent sur ses joue et il tendit les bras vers le nouveau venu. Celui-ci s’approcha et s’agenouilla à côté de lui, croisant ses doits avec ceux d’Akito.
Kureno : - Tout va bien. Je suis là maintenant._ Akito se serra contre lui.
Akito : - Non, tout ne vas pas bien! D’ailleurs à aucun moment tout n’a était aussi mal! Il mes arrivait quelque chose d’affreux…_ Il leva ses yeux embuait de larmes vers Kureno._ Tu restera toujours avec moi n’est-ce pas ?
Kureno : - Oui. Toujours.
Akito : - Kureno… Il m’est arrivait quelque chose d’horrible… La pire chose qui aurait pu m’arrivait…La même chose qu’à toi… Ma... Ma malédiction est levait !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Indéterminée
Engloutisseur de mess
Engloutisseur de mess
avatar

Féminin Nombre de messages : 340
Age : 23
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Un fanfics, un vrais ^^   Dim 9 Mar - 15:38

Voilà pour me faire pardonner du retard ^^! Le chapitre 7 ^^! Je sais, ça fait un double post, désoler. Je ne suis pas sûre qu'il soit aussi long que les autre. J'espère que vous aimerez ^^!
Chapitre 7 :

Shigure raccrocha le téléphone une énième fois. Il se trouvait au pavillon d’Hatori, est il venait de finir d’appeler à nouveau tous les maudits pour leurs dires qu’il avait retrouvaient Akito. Il avait écoutait d’une oreille distraite la conversation entre Hatori et Kureno, dans la pièce d’à côté, et il souriait à présent tout seul devant le téléphone.
Shigure : *Ah! Il faut aussi que je téléphone à la maison pour dire que je ne rentre pas ce soir ^^. Enfin, je n’ai pas encore demandait la permission à Hatori, mais… C’est du pareille au même, de toute façon ^^. Alors, vacherie, pas vacherie ?... Vacherie ^^! Pourquoi pas, après tout ?
Il décrocha le combiner et composa le numéro de chez lui. Il ne vit n’y entendit Hatori entrer dans la pièce derrière lui.

La maison de Shigure.
Kyo redressait un meuble tendit qu’Hatsuharu était tranquillement assit à lire un livre quand le téléphone sonna.
Kyo : - Une minute…_ Le téléphone sonna une seconde fois._ Minute j’ai dit ! Haru, tu pourrais pas y aller ?
Hatsuharu, continuant de lire : - Dans le mille ! Je ne peut pas y aller…_ Le téléphone sonna une troisième fois.
Kyo : -Mais c’est pas vrais !!!_ Il lâcha le meuble qui retomba par terre dans un grand « BOUM » et se précipita pour répondre. Il décrocha violemment en crient dans le combiner._ - Allo ?!
Shigure, éloignant un peu sa tête du combiner pour que ses pauvre tympans souffre moins, avant de la remettre contre pour que ce qu’il dise soit compréhensible de son interlocuteur : - Allo, Kyo. Tu es obligée de crier, comme ça ? Je t’entends très bien, tu sais.
Kyo : - Ouais, ça ce vois que c’est pas toi qui a à redresser tout les meubles…
Shigure : - Redresser tout les meubles ??
Kyo : - Euh, rien, laisse tomber._ Se souviens des paroles de Hatsuharu._ - Au fait, pourquoi tu m’a rien dit sur la disparition d’Akito ?!?
Shigure se laissa imaginer quelque instant le chaos qu’il devait régner dans sa maison avant de reprendre : - Disparition d’Akito ?? Mais Akito est au manoir._ Il avait un grand sourire sur les lèvre en feignant ainsi l’ignorance.
Kyo : - AH BON ???!_ Se laisse tomber sur la table du téléphone._ - Mais… Mais Hatsuharu a dit que… Même que tous les Soma on dû le chercher…
Shigure secouant son index de droite à gauche en souriant : - Voyons, Kyo, tu sais bien qu’il ne faut pas écouter tout ce que Hatsuharu raconte…_ Il rit sans bruit sous le regard désapprobateur de Hatori._ - En plus tu es Soma et est-ce que tu a dû le chercher ? Non, non, non…_ Il n’attendit qu’une seconde avant de reprendre pour être sur que Kyo n’ai pas le temps d’atterrir._ - Ce n’ai pas pourquoi j’ai appelais, de toute façon. Je voulais te prévenir que je ne reste au manoir pour la nuit._ Hatori fronça les sourcil et s’approcha de Shigure.
Kyo : - Tant mieux, ça me laissera plus de temps pour ranger.
Shigure : - Ranger ?!
Hatori, arrivant derrière Shigure : - Et tu compte dormir où ?
Shigure : - Oh, Tori-san! Je ne savais pas que tu étais là!
Kyo, que personne n’écoutait : - « Tori-san » ??
Hatori : - Je pensais bien que tu ne savais pas. Répond à ma question.
Kyo, qu’on écoutait toujours pas : - Allo ? Allo ?! Shigure ?!
Shigure : - Eh bien, je pense qu’Akito ne voudra pas me voir avant demain, alors ce serai bien que je puisse dormir chez toi ^^!
Hatori : - Tu sais que j’ai envie de te répondre « non », juste pour t’apprendre à te moquer de moi ?
Kyo, toujours pas écoutait : - Eh Shigure! Je t’entend parlé! Qu’est-ce qui ce passe ?!
Shigure, faisant semblant de pleurais : - Oh, non, non, non T_T! Ne fais pas ça! Pitié!
Hatori : - Arrête de faire le clown avec ce téléphone, tu va finir par le casser. C’est bon, tu peux rester chez moi cette nuit, mais si tu me causes un ennui, je te jette à la porte.
Kyo, pas plus écoutait : - Eh, je peux savoir ce qui ce passe ?! Allo ?!
Shigure : - Tu as raison, je ne devrais pas jouer avec le téléphone ^^!_ Il lança le combinait qui alla se raccrocher tout seul.
Kyo regarda d’un œil torve le combiner puis le reposa à sa place avec force.

Le pavillon d’Akito.
Kureno se leva en prenant garde à ne pas réveiller Akito qui c’était enfin endormi. Il s’assit à côté du lit, perdu dans ses pensé. Akito était libre de la malédiction.
Kureno : *Mais pour elle n’est-ce pas plutôt une contrainte ? Ne se sens-elle pas seule à présent ?_ Il caressa d’un geste protecteur les cheveux d’Akito._ *Être libre, n’est-ce pas pour elle une malédiction ? Alors que tous les autre maudit aspirent à la liberté, c’est elle dont la malédiction est brisée. Quelle ironie!_ Il se leva en soupirent. Akito lui avait dit et répétait qu’il ne voulait voir personne d’autre que lui. Il devait le dire au autre Soma._ *Ils vont me faire une de c’est tête! Mais ils n’ont pas le choix. Personne n’a le choix._ Ce souvint de l’époque ou il était encore maudit._ *A ces moments là, il m’aurait était facile de m’envolait et de m’enfuir loin de cette vie. Mais ça ne m’est pas venu à l’esprit une seule fois. Parce que j’étais maudit.
Il soupira de nouveau et sortit. Il allait faire ce qu’il avait à faire, sans remarquait le moineau qui était venu se percher sur le rebord de la fenêtre. Sinon il aurait peut-être reconnu cette oiseau, qu’Akito avait soigné puis relâchait, il y a quelques années. Le petit visiteur entra dans la pièce en sautillent gaiement vers le chef des Soma, celui qui n’était plus un Dieux. Il alla se poser sur son épaule, jusqu’à se qu’il bouge, alors il repartit sur un arbre du manoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un fanfics, un vrais ^^   Dim 9 Mar - 20:23

Magnifique, j'adore toujours autant ^^
Par contre je sais que j'ai l'air sotte mais qui est Kureno?

Bonne continuation, une fan inconditionnelle ^^
Revenir en haut Aller en bas
Indéterminée
Engloutisseur de mess
Engloutisseur de mess
avatar

Féminin Nombre de messages : 340
Age : 23
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Un fanfics, un vrais ^^   Dim 9 Mar - 23:01

Bon je te répond tout de suite, même si j'ai pas encore d'autre chapitre. Si tu n'a pas lu le manga, juste regardais l'anime, c'est normal que tu ne le connaisse pas, car il n'apparait pas dans l'anime. Quelque image de lui:

http://sarana.s.a.pic.centerblog.net/i6t8xjmk.jpg

https://2img.net/h/i70.photobucket.com/albums/i90/Your_Worst_Nightmare_666/Fruits%20Basket/Kureno2.jpg

http://pagesperso-orange.fr/neko.sakuracm/images/ava/furuba/ava135kureno127.jpg

http://www.subafuruba.com/NT/wp-content/uploads/2/chara/bw06.jpg

Elle sont pas toute top, mais c'est dur de trouver des image différente de lui. Je peut essayer de te raconter un peu son histoire, mais je la connais pas trop bien et en plusieurs version. Et il y a spoileur, je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un fanfics, un vrais ^^   Dim 9 Mar - 23:07

Oui j'ai juste regarder l'anime mais je compte lire le manga
Merci pour les images ^^
Revenir en haut Aller en bas
Indéterminée
Engloutisseur de mess
Engloutisseur de mess
avatar

Féminin Nombre de messages : 340
Age : 23
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Un fanfics, un vrais ^^   Dim 9 Mar - 23:13

De rien. Mais j'essaye de te raconter un bout de son histoire, ou ça va?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un fanfics, un vrais ^^   Lun 10 Mar - 19:31

Oui s'il te plait ça m'aiderait à mieux comprendre ^^
Revenir en haut Aller en bas
Indéterminée
Engloutisseur de mess
Engloutisseur de mess
avatar

Féminin Nombre de messages : 340
Age : 23
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Un fanfics, un vrais ^^   Lun 10 Mar - 19:57

Bon, je voit pas comment faire sans spoileur, alors on va faire avec. Donc SPOILEUR!

Kureno est le maudit du coq et a un ans de moins que le trios infernal (Aya, Shi-chan, Tori). Vu qu'il est dit qu'il n'avait pas beaucoup de contact avec ses parent depuis sa majorité, je pense qu'ils le détestaient. Kureno était très proche de l'Akito enfant, et se montrait très gentil avec lui. Il fait toujours passer les autre avant lui-même. Or, un jour ou il était encore adolescent (16 ans je crois), sa malédiction se lève d'un coup. Akito était derrière lui et il assiste à la scène avec horreur. L'enfant l'attire plus loin pour que personne ne les voit et lui demande pourquoi, et quand il lui répond qu'il n'en sait rien, Akito "craque" et le supplie à toute force de restait. Incapable de le laisser comme ça, il le prend dans ses bras. A la suite de cette évènement, Akito interdit au autre maudit de lui parler, et l"oblige" à rester toujours près de lui. Kureno étouffe tout ses sentiment pour le servir, sans jamais protester. Un autre jour (là j'en ai aucune idée quand) ils on eu des relation (j'espère que tu comprend parce que j'utiliserai pas d'autre terme), et Shigure ne le supportant pas, va voir (j'espère que tu comprend aussi, parce que j'utiliserai pas d'autre terme non plus) Ren (la mère d'Akito, et leurs relation mère-fille sont pas des meilleur). Apprennent cela, Akito s'énerve et renvoi Shigure du manoir, le "condamnant" à vivre loin du manoir. Depuis Shigure déteste Kureno.

Voilà, je suis pas sûre que ce soit la bonne version ni qu'il y est tout, mais je pense que ça peut t'aider, quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Indéterminée
Engloutisseur de mess
Engloutisseur de mess
avatar

Féminin Nombre de messages : 340
Age : 23
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Un fanfics, un vrais ^^   Mar 11 Mar - 20:11

D'abord, désoler pour le double post et pour le temps que j'ai mit à poster le chapitre suivant.
Ensuite, une question au gens qui on déjà lu ce que j'ai écrit pour peut-être aider ceux qui ne l'on pas encore lu, est-ce que je dois éditer mon premier post pour prévenir qu'il y à spoileur?
Et merci à tous mes lecteur et lectrices qui me soutienne ^^ (Holà, mais c'est que je commence à me prendre pour Natsuki Takaya, moi XD), voilà chapitre 8 ^^. Bon, encore une fois j'ai l'impression qu'il n'est pas bien intéressent et bien long, mais on va dire que je suis trop dure avec moi-même ^^.
Chapitre 8 :

Yuki finissait de ranger son matériel de travail quand Tohru arriva vers lui. Il leva la tête pour la regarder et sourit. Elle lui rendit joyeusement son sourire, et le rejoignis à sa table.
Yuki : - J’arrive tout de suite._ Il se leva._ - Tu ne travail pas ce soir, n’est-ce pas ?
Tohru, gaiement : - Non ! On va pouvoir rentrer ensemble à la maison ^^ !
Yuki : - On en a déjà parlé tout à l’heure ^^.
Tohru : - Ah ?... Oui, c’est vrai…
Yuki : - Tu avais oubliée ^^"" ?..._ Il posa amicalement sa main sur la tête de l’adolescente en rougissant un peu._ - Allons-y.
Tohru lui donna un grand sourire, et répondu un joyeux : « Oui ! ». Puis ils quittèrent le lycée, main dans la main, en chemins pour retourner chez eux. Yuki était préoccupé par la sensation étrange qu’il éprouvait. Il avait vainement tentait de la définir toute la journée sans y parvenir. Restait les pied sur terre quand il était taraudé par lui-même de question était impossible pour le jeune homme, et cela le gênait beaucoup vu qu’il ne voulait pas préoccuper Tohru avec ses question. Il commençait même à en vouloir à Kyo pour ne pas être venu en cours aujourd’hui, parce que cela avait inquiétait Tohru. En pensent à lui, il éprouvait de la colère, comme toujours. Là, rien n’avait changés. Il se mit à nouveau, sans c’en rendre compte, à essayer de définir son changement, sous le regard inquiet de Tohru.

La maison de Shigure.
Après avoir raccrochait, Kyo alla directement voir Hatsuharu et l’attrapa par le col. Il était très énervait, et bien décidait à comprendre ce qui ce passait.
Kyo : - Haru! Tu vas m’expliquer immédiatement ce que c’est que cette histoire de disparition d’Akito!
Hatsuharu, daignant lever les yeux de son livre pour parler : - Exactement ce que je t’ai dit, pourquoi ?
Kyo : - Shigure m’a dit qu’il était au manoir! Tu as encore racontais n’importe quoi, hein ?
Hatsuharu : - Nooon, tu crois que je serais capable de faire ça ? Je t’ai dit que Shigure-sensei pensait l’avoir retrouvais, il a dû le ramener au manoir.
Kyo : - Mais il me l’au…_ La phrase était censée se terminer par "…rais dit!", mais Kyo se rendit compte que non, il ne lui aurais pas dit, et rentre de nouveau dans une colère noir._ - Shigure… Je vais le tuer…_ Il lâcha le col de Hatsuharu.
Hatsuharu : - Eh oui, il t’a tourné en bourrique, mon pauvre…_ Retourne à son livre en demandant distraitement._ - Il appelait pour quoi, au fait ?
Kyo : - Il ne dors pas ici ce soir, il va rester au manoir.
Hastuharu, tout en tournant une page : - Cool ! Je vais rester ici pour la nuit, alors.
Kyo : - DE QUOI ??! Mais qu’est-ce que tu raconte ?! Je te signal que y’a pas que Yuki, Shigure et moi, ici!! Tu va partir, et tout de suite!!
Hatsuharu leva les yeux de son livre en haussant un sourcil, car la présence de Tohru (qu’il n’a pas encore rencontré) dans la maison de son cousin lui étaient momentanément sortit de l’esprit.
Hatsuharu : - Y’a quelqu’un d’autre ??_ Se souviens de Tohru_ - Aaaaahh, ouiii…… C’est pas grave, tu en profiteras pour faire les présentations.
Kyo : - Tu délire ou quoi ?! J’ai aucune envie de la présentait à quelqu’un comme toi!
Hatsuharu : - Pas grave, je demanderais à Yuki. De toute façon je doute que tu saches le faire.
Kyo : - Qu’est-ce que tu raconte ?? Tu ne demanderas de te faire présenter à personne, pour la bonne raison que tu vas partir immédiatement !!
Hatsuharu, on ne peut plus calmement : - Pourquoi ?
Kyo, quelque peu perturbait : - Parce que… Parce que… Eh bien parce que je n’ai aucune envie de lui faire rencontrait rencontré quelqu’un comme toi !
Hatsuharu, un petit sourire moqueur au lèvres : - Tu ne crois pas qu’elle est assez grande pour décider de ses fréquentation ? T.t.t…
Kyo, rougissant : - Mais tu raconte n’importe quoi !!
Hatsuharu, retournant à son livre : - Mettons nous d’accord : Je veux au moins voir Yuki avant de partir. Donc s’ils rentrent ensemble je reste ; si Yuki rentre avant elle j’me tire.
Kyo grommela avant de se remettre à ranger encore un peu.

Le pavillon d’Akito.
Quand Kureno eu fini de prévenir les Soma de la décision de son chef, il retourna le voir. Il le retrouva, étendu et encore assoupis sur son lit, son visage calme et serein. Un pale sourire apparus sur ses lèvres, et il alla s’assoir au côté d’Akito, en attendant qu’il se réveille. Son attente ne dura plus d’une dizaine de minute, les paupière de celui qui fut un Dieux bougèrent, puis s’ouvrir.
Akito : - Kuréno ?..._ Un faible sourire éclaira son visage._ - Tu est restait près de moi ?
Sans lui laissait le temps de répondre, Akito posa une main sur la joue de son protecteur et se redressa un peu pour l’embrasser doucement. Il s’écarta ensuite un peu de lui et posa sa tête sur les genoux de Kureno, allongé sur le lit. Kureno posa gentiment sa main sur la tête, lui caressant les cheveux d’un geste qui se voulait naturel.
Kureno : *Je sais que ce n’est pas moi qui devrait me trouvait à ses côté à présent, mais si je peut l’aider encore ne fusse qu’un tout petit peu, alors il faut que je reste. Ce n’est pas moi qu’elle veut près d’elle. Mais maintenant elle pense probablement qu’elle ne peut plus revoir Shigure, puisqu’elle n’est plus maudite. Si seulement je pouvais faire quelque chose…
Il étreint Akito, il voulait tellement pouvoir l’aidai, cette être qui avait était tant blessait, et qui avait tant blessait en retour, sans savoir comment faire autrement pour se protégeait, cette être pour qui la liberté était une prison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un fanfics, un vrais ^^   Mer 12 Mar - 22:04

Magnifique ^^
J'adore toujours au tant =), tu es trop sévère avec toi même mais ne prends pas non plus la grosse tête lol
Revenir en haut Aller en bas
Malyka
Baveur de mot
Baveur de mot
avatar

Féminin Nombre de messages : 225
Age : 31
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Un fanfics, un vrais ^^   Jeu 13 Mar - 18:44

J'ADOREEEEEEE

et Aerith a raison t'es dure avec toi même continue comme sa XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Indéterminée
Engloutisseur de mess
Engloutisseur de mess
avatar

Féminin Nombre de messages : 340
Age : 23
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Un fanfics, un vrais ^^   Jeu 13 Mar - 20:00

Voilà le chapitre 9. -_-, non, ce n'est pas que j'attendais la réponse de Malyka pour poster, c'est vraiment que j'ai écrit ce chapitre à la vitesse d'une tortue -_-.
Rép. Malyka: Merci ^^. J'ai toujours peur quand j'écris d'écrire des bêtise ou de ne pas respecter le caractère des persos ^^".
Rép. Aerith: Yep, ne t'inquiète pas, je fais juste semblant pour remonter dans ma propre estime ^^. Et merci ^^!
Sinon, j'édite le first post ou pas la peine?
Chapitre 9 :

Quand Yuki et Tohru arrivèrent devant la maison de Shigure, le jeune homme entendit tout de suite un bruit bizarre : le bruit de meubles qu’on déplace. Il imagina un instant Kyo et Shigure, "redécorant" la maison ensemble, avant de chasser ces images déplaisantes de sa tête en fermant les yeux.
Tohru : - Oh, regarde! Qu’est-il arrivait à la porte ?
Yuki, ouvrant les yeux et constatant que la porte était en miette : - Hum… Quelqu’un la cassait… De l’extérieure, pour entrer…_ Il jeta un œil sur la fenêtre cassait à côté de la porte._ - … Et il est ressortit par là._ Il soupira car il avait déjà une idée de qui avait fait ce trajet._ - Entrons.
Ils entrèrent donc dans leur maison, et Hatsuharu, qui les entendit, releva la tête et dit calmement à son cousin._ - Instant de vérité._ Et un instant plus tard, la voix de Tohru retentit.
Tohru: - Kyo-kun! Shigure-san! Nous sommes rentrait!
Hatsuharu: - Le sort a tranchait.
Kyo, énervait : - Ça va, en rajoute pas!
Yuki, en entrant dans la pièce : - Je m’en doutait… Haru, qu’est-ce que tu fais là ?_ Regarde Kyo d’un regard noir._ - Où est Shigure ?
Kyo : - Pourquoi tu me regarde comme ça, sale rat ?? Tu veux te battre ?!
Tohru, entrent à son tour dans la pièce : - Non, non, ne vous battait pas, s’il vous plaît!_ Voyant Hatsuharu._ - Euh… Bonjour…
Yuki, souriant un peu gênait : - Tohru, je te présente Hatsuharu Soma c’est notre cousin et il a un ans de moins que nous, Haru, voici Tohru Honda, je crois que tu as déjà entendu parler d’elle…
Hatsuharu, se levant : - Hum, en effet…_ Il s’inclina devant elle._ - Je suis enchanté de te connaître.
Tohru, s’inclinant aussi : - Aaah, moi aussi, je suis enchantée!_ Se redresse et Hatsuharu aussi._ *Il à l’air très mature et adulte. Je ne l’aurais vraiment pas crus si jeune.
Yuki, après avoir regardait au alentour : - Dites moi, pourquoi il y a tant de désordre ici ? Vous vous êtes battus ? Et où est Shigure ?
Hatsuharu : - Shigure-sensei va dormir au manoir cette nuit.
Kyo, que personne n’écoutait vraiment : - Comment ça, tout ce désordre ?! Tu sais combien de temps j’ai passait à tout ranger ?!
Yuki : - Vous pourriez tout de même aller dehors pour vous battre…_ Soupir._ - Enfin bon… Qu’est-ce qui t’amène ?
Tohru, entendu au milieu de la discutions : - Je vais préparer le dîner ^^!
Yuki dit "Oui, merci", Hatsuharu hocha légèrement la tête, et Kyo émit un grognement qui pouvait vouloir dire qu’il a entendu. Tohru partit donc à la cuisine.
Hatsuharu : - Je suis venu pour me bagarrer avec Kyo. Et aussi pour vous voir, Shigure-sensei et toi. En fait…_ Il se gratta la tête._ - En fait je suis aussi venu parce que je voulait me retrouver avec d’autres maudits.
Yuki, haussant un sourcil : - D’autres maudits ? Pourquoi ?
Hatsuharu : - Eh bien, je me sens mieux maintenant, pas vous ?_ Il s’arrêta une seconde._ - Ce qui nous arrive est en rapport à la malédiction, et moi, je me sens mieux quand je suis entourés de maudits.
Yuki, regardant ailleurs : - Oui, maintenant que tu le dit…_ *Je me demande ce que les autre en pense… Ils doivent être tout aussi inquiet. Et Akito ?...
Hatsuharu, interrompant ses pensait : - Oh, avant que j’oublie. Kyo était pas au courant. Tu savais que notre chef de famille a disparu pendant la journée ?
Yuki, se retournant d’un coup vers Hatsuharu : - Comment ?!
Hatsuharu : - Ouais, mais il est de retour au bercail, maintenant. Il devait être parti durant la nuit, et Shigure-sensei la retrouvait dans la matinée.
Yuki : *Cette sensation est en rapport avec la disparition d’Akito ?... Non, impossible, ça se serait arrêtait quand Akito aurait était retrouvais si c’était le cas…_ Soupir._ - Je vais me changer._ Yuki partit vers sa chambre.
Hatsuharu, regardant Kyo qui était assis en tailleur dans son coin : - Je vais allez voir ma chambre, Kyo. Il n’y a pas trop de courant d’air, quand on est immobile là ?
Kyo, se levant en colère : - Fiche moi la paix! J’en ai marre de tout ça!!_ Sors de la maison en courant (pour aller sur le toit).
Hatsuharu, tout seul en haussant un sourcil : - "Tout ça" ? Y parle de quoi ?_ Posant une main sur sa tête._ - Enfin… Je me sens de nouveau mal, maintenant!
Il partit donc vers la chambre qu’il appelait la sienne et qui était en fait celle de Shigure, bien décidé a parasité les habitants de cette maison au moins jusqu’à demain.

Dans la cuisine.
Tohru préparait le repas tout en s’inquiètent pour tout les maudits qu’elle connaissait. Elle avait en effet entendu de loin Hatsuharu parlé d’un problème qu’avaient les maudits, mais elle n’avait malheureusement pas tout compris. De plus, Yuki avait paru préoccupait toute la journée, n’écoutant les cours que d’une oreille distraite. Ses inquiétudes ne l’aidaient pas dans sa maladresse habituelle, et elle ne tarda pas à casser une assiette. Mais au moment ou cela arriva, il n’y avait plus personne dans le salon, et personne donc ne l’entendit.
Tohru : *Zut… Je suis trop nul! En plus M. Hatori m’a dit que je devais plus me préoccuper des problèmes des Soma… Je ne peux pas m’empêcher d’être inquiète pour Yuki et les autre…_ Se redressant avec détermination._ *Allez, Tohru, ne te laisse pas abattre! A présent, il faut ramasser les morceaux de l’assiette cassait!
Et elle se remit au travail avec beaucoup plus d’énergie et d’entrain qu’avant, sans savoir que, au-dessus de sa tête, Kyo était allongés sur le toit et qu’à cette instant précis il pensait à elle avec un sentiment qui ressemblait fort à……

(Je précise que cette fanfic se déroule à peu près à la fin de l'épisode 8, dans l'anime (J'édite le premier post aussi pour dire ça ou pas?))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un fanfics, un vrais ^^   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un fanfics, un vrais ^^
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Comment savoir si ce sont de vrais papier lors d'un achat ?
» fluoro vs nylon classique
» Les RDV de la Taverne
» [SLeiBt] - faux Breton, vrai Lorrain
» Quel est(sont) votre(vos) exercice(s) préféré(s) ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fruits Basket in love Rpg... :: Flood et Délire :: Tout le hors RPG :: FanFic et Fanart-
Sauter vers: